Complet audio

La prestation de compensation du handicap est une aide financière versée par le département pour les dépenses liées à la perte d'autonomie.

 

Pour qui ?

Elle est disponible pour les personnes en situation de handicap qui résident à leur domicile, ou en établissement.
Pour toucher la PCH, la personne doit:

 

  • Résider en France.
  • Ne pas pouvoir réaliser par elle-même une des activités suivantes : mobilité, entretien personnel, communication, relation avec autrui, tâches et exigences générales.
  • Avoir des difficultés à réaliser au moins deux des activités mentionnées précédemment.
  • Avoir entre 20 et 60 ans, ou avoir 60 ans mais exercer une activité professionnelle.
  • Si votre enfant a moins de 20 ans, vous devez au préalable avoir perçue l’Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé.

Si vos ressources sont supérieures à 26 500 € par an, la prise en charge ne se fera qu’à hauteur de 80%.

Comment l’obtenir ?

Pour percevoir cette prestation, il faut remplir un formulaire auprès de la MDPH. La demande est alors évaluée puis transmise à la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées qui prend la décision de l’attribution ou non de la prestation.

Aides couvertes par la prestation

La prestation donne accès à cinq formes d’aides différentes :

 

  • L’aide humaine

Elle permet à la personne atteinte de handicap d’être assistée par quelqu’un. Cela se fait par la rémunération d’un service d’aide à domicile ou par le dédommagement d’un aidant familial

 

  • L'aide technique

Elle permet l’achat de matériel nécessaire au handicap de la personne concernée.

 

  • L’aide à l'aménagement du logement

Cette aide permet des travaux pour compenser la réduction d’activité  dans l’habitat de la personne handicapée ou de la personne qui l’héberge.

 

  • L’Aide au transport

Pour en bénéficier, il faut être titulaire du permis avec la mention restrictive d'un poste de conduite adapté.
Elle permet l'aménagement du véhicule utilisé par la personne handicapée (qu’il en soit conducteur ou passager), et les surcoûts liés aux trajets.
Notez que les surcoûts liés aux trajets peuvent être pris en charge dans le cas de transport réguliers, ou de déplacement par un tiers du domicile à l’hôpital de plus de 50km aller-retour.

 

  • Les aides spécifiques ou exceptionnelles

Elles correspondent à toutes les dépenses prévisibles ou ponctuelles liées au handicap et qui ne sont pas prises en compte par les autres aides de la prestation de compensation au handicap, comme l’entretien ou la réparation d’un fauteuil roulant par exemple.
L’aide animalière
Lorsqu’une personne en situation de handicap possède un animal qui l’aide dans son autonomie, la PCH peut l’aider à le financer à hauteur de 3000 € par période de 5 ans.